vendredi 23 juillet 2021

De l’aube au crépuscule, un air d’Arménie
Concert et Lecture


Quatuor Akhtamar

En savoir plus
© Droits Réservés
Ajouter aux favoris Retirer de mes favoris

De l’aube au crépuscule, un air d’Arménie

KOMITAS 1869–1935
Miniatures
Kele Kele (chant de voyage) 
Garun a (le printemps) 
Yerkinkn ampel e (Nuages)
Keler, tsoler (Il luit sous le soleil) 
Al aylughs (Le Foulard Rouge) 
Krunk (La Grue) 
Chinar es (Tu es tel un platane) 
Habrban (Chant de fête)

Transcription pour quatuor à cordes de Serguey Aslamazyan 1897–1978

Lecture d’extraits d’Une bête sur la Lune de Richard Kalinoski par le comédien et réalisateur Serge Avédikian

Quatuor Akhtamar

Coline Alécian violon
Jennifer Pio violon
Ondine Stasyk alto
Cyril Simon violoncelle

Ajouter aux favoris Retirer de mes favoris

Les miniatures de Komitas ont le mérite d’arriver à condenser en quelques minutes tous les aspects de la culture musicale arménienne. Chacune d’elles est une invitation au voyage nous permettant de découvrir l’âme d’un pays par sa musique à la fois joyeuse et nostalgique.

Grâce à ses arrangements pour quatuor à cordes, Serguey Aslamazyan donne à ces miniatures leurs lettres de noblesse et amplifie leur impact émotionnel sans pour autant dénaturer le message qu’elles véhiculent. Ce message de paix et d’espoir, c’est également celui qu’Eugénie Alécian souhaite nous transmettre avec Un quatuor arménien, œuvre puissante narrant un pays qui ne cesse de danser et chanter malgré la douleur intense.

Une bête sur la Lune

Lecture d’extraits d’Une bête sur la Lune de Richard Kalinoski par le comédien et réalisateur Serge Avédikian

Dans l’Amérique des années 1920, un jeune photographe arménien, Aram Tomassian, accueille son épouse, Seta, qu’il a choisie, sur photo, parmi trente-cinq autres jeunes filles. Deux orphelins rescapés du génocide. Au centre de l’appartement, une photo de la famille Tomassian, avant, en Arménie. Aram a découpé les têtes et remplacé les visages de ses parents par des photos de lui et de sa jeune femme. Il attend de Seta qu’elle lui donne des enfants pour remplacer sa famille perdue. Mais aucun enfant ne vient…

Une bête sur la Lune, de l’Américain Richard Kalinoski, parle de la première génération des exilés arméniens, ceux qui ont gommé leurs souvenirs pour pouvoir survivre, et qui restent habités par la douleur de ce passé dont ils ne parlent pas.

En partenariat avec le Mémorial du Camp de Rivesaltes

Infos et Réservation

vendredi 23 juillet 2021
à 04:45
Durée du concert : env. 40 min

Mémorial du Camp de Rivesaltes
Avenue Christian Bourquin - Salses-le-Château

Gratuit sur réservation

Informations - 04 68 08 39 70

https://memorialcamprivesaltes.eu/

Ce concert a lieu à l'extérieur du Mémorial au lever du soleil

Les Artistes

Vous aimerez aussi...

mer.
14
juillet

Quatuor Hanson

Cournonterral

Église Saint-Pierre

19:00
Accès libre
Recevez la newsletter du Festival

© Festival Radio France Occitanie Montpellier
Direction artistique et identité visuelle : Nuits Blanches Studio / Design et conception web : Mégane Burckel

De l’aube au crépuscule, un air d’Arménie
Concert et Lecture


Quatuor Akhtamar

40 min

------------------------

De l’aube au crépuscule, un air d’Arménie

KOMITAS 1869–1935
Miniatures
Kele Kele (chant de voyage) 
Garun a (le printemps) 
Yerkinkn ampel e (Nuages)
Keler, tsoler (Il luit sous le soleil) 
Al aylughs (Le Foulard Rouge) 
Krunk (La Grue) 
Chinar es (Tu es tel un platane) 
Habrban (Chant de fête)

Transcription pour quatuor à cordes de Serguey Aslamazyan 1897–1978

Lecture d’extraits d’Une bête sur la Lune de Richard Kalinoski par le comédien et réalisateur Serge Avédikian

Quatuor Akhtamar

Coline Alécian violon
Jennifer Pio violon
Ondine Stasyk alto
Cyril Simon violoncelle

------------------------

Les miniatures de Komitas ont le mérite d’arriver à condenser en quelques minutes tous les aspects de la culture musicale arménienne. Chacune d’elles est une invitation au voyage nous permettant de découvrir l’âme d’un pays par sa musique à la fois joyeuse et nostalgique.

Grâce à ses arrangements pour quatuor à cordes, Serguey Aslamazyan donne à ces miniatures leurs lettres de noblesse et amplifie leur impact émotionnel sans pour autant dénaturer le message qu’elles véhiculent. Ce message de paix et d’espoir, c’est également celui qu’Eugénie Alécian souhaite nous transmettre avec Un quatuor arménien, œuvre puissante narrant un pays qui ne cesse de danser et chanter malgré la douleur intense.

Une bête sur la Lune

Lecture d’extraits d’Une bête sur la Lune de Richard Kalinoski par le comédien et réalisateur Serge Avédikian

Dans l’Amérique des années 1920, un jeune photographe arménien, Aram Tomassian, accueille son épouse, Seta, qu’il a choisie, sur photo, parmi trente-cinq autres jeunes filles. Deux orphelins rescapés du génocide. Au centre de l’appartement, une photo de la famille Tomassian, avant, en Arménie. Aram a découpé les têtes et remplacé les visages de ses parents par des photos de lui et de sa jeune femme. Il attend de Seta qu’elle lui donne des enfants pour remplacer sa famille perdue. Mais aucun enfant ne vient…

Une bête sur la Lune, de l’Américain Richard Kalinoski, parle de la première génération des exilés arméniens, ceux qui ont gommé leurs souvenirs pour pouvoir survivre, et qui restent habités par la douleur de ce passé dont ils ne parlent pas.

------------------------

En partenariat avec le Mémorial du Camp de Rivesaltes

Concert organisé dans le cadre  du Festival Radio France Occitanie Montpellier

Plus d'infos sur https://lefestival.eu/