vendredi 23 juillet 2021

Guillaume Bouzignac


Le Poème Harmonique
Vincent Dumestre
direction

En savoir plus
© Lukas Beck
Ajouter aux favoris Retirer de mes favoris

Leçons de Ténèbres

ANTONIO BERTALI 1605–1669
Sonata n°2

GUILLAUME BOUZIGNAC C1587-C1643
Ha plange

GIACOMO CARISSIMI 1605–1674
O Vulnera Doloris

GUILLAUME BOUZIGNAC C1587-C1643
Unus ex vobis
Ecce Homo

GUILLAUME BOUZIGNAC C1587-C1643
In Pace
Leçons de Ténèbres

GIACOMO CARISSIMI 1605–1674
Lamentatio Damnatorum
Christus factus est
Anonyme
Telluris alma Conditor

GREGORIO ALLEGRI 1582–1652
Miserere mei Deus

Agathe Peyrat, Déborah Cachet sopranos
Floriane Hasler alto
Paul-Antoine Bénos-Djian contre-ténor
Nicholas Scott, Zachary Wilder tenors
Romain Blockler baryton
Virigile Ancely, Renaud Delaigue basses

Le Poème Harmonique
Direction et théorbe Vincent Dumestre

Concert diffusé en différé sur France musique
Ajouter aux favoris Retirer de mes favoris

7 nuits autour des Leçons de Ténèbres françaises

Vincent Dumestre, à la direction musicale de deux concerts de Leçons de Ténèbres nous éclaire sur cette programmation : “Venues du Grand Siècle, elles désignent les musiques nocturnes pour la semaine sainte, chants de solitude sur les Lamentations de Jérémie (…)

Une « re-création mondiale » 

Dans la longue histoire des Leçons de Ténèbres en France, il faut rendre à Guillaume Bouzignac la place qu’il y occupe : celle de pionnier. Avant Lambert, avant Charpentier, avant Couperin, il fut le premier à mettre en musique ce rituel nocturne de la semaine sainte tiré des Lamentations de Jérémie.

A la charnière de la Renaissance et de l’ère baroque, la vie de Bouzignac, enfant d’Occitanie, nous échappe largement – on le retrouve enfant de chœur à Narbonne, choriste à Angoulême, prêtre à Bourges, maître de musique à Clermont, passé peut-être par Tours et Montauban. Son œuvre émerge aujourd’hui après plus de trois siècles d’oubli, auréolée de mystère. Alors que beaucoup d’attributions sont incertaines, une douzaine d’œuvres est assurément de sa main, dont cette intrigante Prima lamentationum Jeremiæ, dont cette interprétation pour le Festival de Radio-France Occitanie Montpellier est une re-création mondiale.

Le style de Bouzignac se révèle remarquablement singulier, voire mystérieusement à la marge. Dans les cris de douleur de Ha ! Plange ou le dramatisme inouï du dialogue de l’Ecce homo résonnent des échos jamais entendus avant lui en France. Dans sa Leçon de Ténèbres, alternant monodie tirée du plain-chant et souple polyphonie, son écriture est encore toute de drame et nous bouleverse : silences éloquents, figures imagées, chromatismes douloureux.

D’où vient ce style résolument méridional, plein d’une sève théâtrale qui n’avait pas encore jailli plus au nord ? La révolution du nuovo stile qui secoue l’Italie à la fin du 16e siècle inspire sans aucun doute l’étonnante créativité formelle de Bouzignac. L’historicité d’un voyage de l’Occitan dans la péninsule n’est pas acquise, mais l’influence, de Monteverdi et de Gabrieli notamment, a assurément pu se frayer un chemin à travers les Alpes.
Ainsi, ce programme creuse les origines italiennes de Guillaume Bouzignac, en le mettant en perspective avec Giacomo Carissimi, compositeur et maître romain du drame biblique connu de toute l’Europe que l’on retrouve à ses côtés dans le fameux manuscrit de Deslaurier, principale source de la musique de Bouzignac.

En conclusion propre aux Leçons de Ténèbres du Grand Siècle, le Miserere ici choisi est celui d’Allegri, que faisait donner le Pape à Rome, à la fin de l’office des mercredi, jeudi et vendredi saints. L’éblouissante ornementation de ce Psaume de pénitence s’amplifie verset après verset : gageons que ces œuvres d’Allegri et de Giacomo Carissimi, mettent en lumière la singulière italianité de Bouzignac et la grande beauté de ce compositeur injustement peu joué de nos jours.

Vincent Dumestre

Le Poème Harmonique est soutenu par le Ministère de la Culture (DRAC de Normandie), la Région Normandie, le Département de la Seine-Maritime, la Ville de Rouen et est en partenariat avec le projet Démos — Philharmonie de Paris. Le Poème Harmonique est en résidence à la Fondation Singer-Polignac en tant qu’artiste associé.
Pour ses projets en Normandie, le Poème Harmonique bénéficie notamment du soutien de Mécénat Musical Société Générale, PGS Group et SNCF Réseau Normandie.

Infos et Réservation

vendredi 23 juillet 2021
à 21:30
Durée du concert : env. 1h

Cathédrale Saint-Pierre
Rue Saint-Pierre

15€ et 25€

En achetant les meilleures places aux concerts du soir (Carré Or) vous manifestez votre soutien aux artistes et au Festival.
Vous ne prenez aucun risque en achetant vos billets maintenant, en cas d'annulation ils vous seront remboursés.

Réserver

Vous aimerez aussi...

Recevez la newsletter du Festival

© Festival Radio France Occitanie Montpellier
Direction artistique et identité visuelle : Nuits Blanches Studio / Design et conception web : Mégane Burckel