MAHLER /
SYMPHONIE N°4
KINDERTOTENLIEDER

mercredi 10 juillet 2024
à 20:00
De 8€ à 50€
Marianne Crebassa © Julien Mignot

GUSTAV MAHLER 1860–1911
Kindertotenlieder
Poème Friedrich Rückert
Nun will die Sonn’ so hell aufgehn
Nun seh’ ich wohl, warum so dunkle Flammen
Wenn dein Mütterlein
Oft denk’ ich, sie sind nur ausgegangen
In diesem Wetter, in diesem Braus 

Symphonie n°4 en sol Majeur
Poème Friedrich Rückert
Nun will die Sonn’ so hell aufgehn
Nun seh’ ich wohl, warum so dunkle Flammen
Wenn dein Mütterlein
Oft denk’ ich, sie sind nur ausgegangen
In diesem Wetter, in diesem Braus 

MELODY LOULEDJIAN soprano
MARIANNE CREBASSA mezzo-soprano
ACADÉMIE D’ORCHESTRE
ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE

MIKKO FRANCK direction

Concert diffusé EN DIRECT sur France Musique, disponible sur le site de France Musique et sur l'Appli Radio France

L’Orchestre Philharmonique de Radio France et son directeur musical accueillent de jeunes musiciens et de prestigieuses chanteuses pour nous offrir un programme entièrement consacré à Mahler.

Là où sont les enfants, là est l’âge d’or, disait Novalis. À un siècle de distance, Mahler fit de cette affirmation l’une des clefs de sa musique. Ses cinq Kindertotenlieder (« Chants des enfants morts ») évoquent le sort des enfants arrachés à la vie : mort tragique, mort injuste qui inspire au compositeur l’un des cycles de lieder les plus poignants du répertoire germanique. La Quatrième Symphonie illustre tout autrement le mythe de l’enfance, ici évoquée comme un paradis. Après trois mouvements instrumentaux qui font appel à un effectif allégé, rare chez Mahler, le finale de la symphonie est un lied qui s’appuie sur un texte du recueil populaire Des Knaben Wunderhorn (« Le Cor enchanté de l’enfant ») qui s’achève par ces mots : « Les voix angéliques réchauffent les cœurs, et tout s’éveille à la joie. »

Christa Ludwig, Alt (Contralto) BPO, Herbert von Karajan.

Avec le soutien de la Caisse des Dépôts

vous aimerez aussi...