DAPHNIS ET CHLOÉ

mardi 09 juillet 2024
à 20:00
De 8€ à 60€
Renaud Capuçon © Warner

CAMILLE SAINT-SAËNS 1835–1921
Concerto pour violon et orchestre no 3
Allegro non troppo
Andantino quasi allegretto
Molto moderato e maestoso. Allegro non troppo 

MAURICE RAVEL 1875–1937
Chanson galante pour chœur et orchestre
 
Poème Armand Silvestre
Création mondiale

Daphnis et Chloé, ballet intégral
Symphonie chorégraphique en 1 acte et 3 tableaux

1er Tableau
Introduction et Danse religieuse
Danse générale
Danse grotesque de Dorcon
Danse légère et gracieuse de Daphnis
Danse de Lycéion
Nocturne 
Danse lente et mystérieuse des Nymphes

2ème Tableau
Introduction
Danse guerrière
Danse suppliante de Chloé 

3ème Tableau
Lever du jour
Pantomime (Les amours de Pan et Syrinx)
Danse générale 

RENAUD CAPUÇON, violon

LES SIÈCLES
CHŒUR DE RADIO FRANCE
LIONEL SOW, chef de chœur

FRANÇOIS-XAVIER ROTH, direction

Concert diffusé EN DIRECT sur France Musique, disponible sur le site de France Musique et sur l’Appli Radio France

Le violon virtuose avec Saint-Saëns, l’orchestre virtuose avec Ravel : ce concert est une fête de la musique française à la bascule du XIXe
et du XXe siècle.

Un inédit de Ravel ? Mais oui, la Bibliothèque nationale de France vient d’acquérir le manuscrit d’une œuvre pour chœur et orchestre, Chanson galante, composée sur un poème d’Armand Silvestre. Une page datée des toutes premières années du XXe siècle, où l’on perçoit l’admiration que Ravel portait à Sirènes, le troisième des Nocturnes de Debussy. C’est aussi sous le signe de la voix enlacée à l’orchestre que se déploie Daphnis et Chloé : qui resterait insensible au miraculeux lever du jour qui fait se réveiller les deux héros au sein d’un paysage enchanteur ? Les musiciens des Siècles utiliseront ici, bien sûr, des instruments français du début du XXe siècle. Sous la direction de François-Xavier Roth, ils nous feront entendre l’intégralité de ce poème chorégraphique qui, dans sa continuité et avec l’apport du chœur, prend une ampleur magique.

Auparavant, Renaud Capuçon aura joué le Concerto en si mineur de Saint-Saëns, le dernier et sans doute le plus lyrique des trois concertos pour violon que nous a laissés l’auteur de la Danse macabre. Ne l’a‑t-il pas écrit pour le grand Pablo de Sarasate ?

—-

MAURICE RAVEL — Chanson galante
Création mondiale

En septembre 2023, le manuscrit d’un inédit de Maurice Ravel, inconnu des biographes du compositeur et mentionné dans aucun catalogue d’œuvres, est proposé par une librairie parisienne spécialisée dans le domaine des autographes. Il avait été acquis par un particulier lors d’une vente publique à l’Hôtel Drouot, le 26 juin 2000 : au sein des dizaines de manuscrits du compositeur dispersés à cette occasion, personne ne remarqua cette pièce, sommairement décrite au catalogue, et elle fut tenue au secret pendant une vingtaine d’années.
Dépourvue de titre explicite, l’œuvre est composée pour un orchestre à la nomenclature réduite (2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 timbales, violons 1 et 2, altos, violoncelles, contrebasses) et pour un chœur mixte à quatre voix d’où se détache un soprano pour une courte intervention soliste.
Typique de la période pendant laquelle Ravel prépare le concours du Prix de Rome, auquel il échoua à cinq reprises entre 1900 et 1905, cette courte pièce (moins de 5 minutes) met en musique un poème d’Armand Silvestre intitulé « Chanson galante » et publié en 1892, au sein du recueil L’Or des couchants.
Le texte lui fut peut-être signalé par son professeur au Conservatoire, Gabriel Fauré, qui composa de nombreuses mélodies sur des poèmes d’Armand Silvestre.
Le passage « bouche fermée » des chœurs pourrait avoir été inspiré par la 3e partie des Nocturnes de Debussy, « Sirènes », créée en 1902 et réduite par Ravel pour 2 pianos dans les années qui suivent.
Le manuscrit a aujourd’hui rejoint les riches collections de la BnF. Noté sur 18 pages, il est non signé mais pourvu de deux monogrammes du compositeur. Ravel y a repassé à l’encre une esquisse préalable au crayon, qui reste visible à certains endroits.
L’œuvre sera prochainement éditée par les éditions Durand et donnée en première mondiale lors du Festival de Montpellier en juillet 2024.

Mathias Auclair — Directeur du département de la Musique de la Bibliothèque Nationale de France

C’est un privilège et un honneur exceptionnels de pouvoir faire entendre pour la première fois cette œuvre inédite du jeune Maurice Ravel avec Les Siècles et le chœur de Radio France !
Cette partition, toute empreinte de l’univers esthétique de son professeur Gabriel Fauré donne à entendre cependant un compositeur déjà singulier.
Le fait que cette première audition ait lieu au Festival Radio France de Montpellier est tout sauf un hasard, tant ce festival a démontré durant toutes ces années son incroyable attention portée aux raretés de tout genre.
Merci à la BNF, et merci à Radio France !

François-Xavier Roth — Les Siècles


Remerciements à la Bibliothèque nationale de France---
Avec Montpellier Méditerranée Métropole

vous aimerez aussi...