Thibaut Garcia, guitare

Samedi 22 juillet

Logo partenaires
Date
Samedi 22 juillet 2017 *
Horaire
19:00 à 20:30*
Durée
01:30
Lieu
Clapiers [34] - Église St-Antoine
*Attention nous vous informons que les durée sont à titre indicatifs et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Gratuit

 

Découvrez le programme

SILVIUS LEOPOLD WEISS 1687-1750
Suite n°1 en la mineur « L’Infidèle »

ISAAC ALBENIZ  1860-1909
Asturias

MIGUEL LLOBET  1878-1938
Deux Chansons populaires
El testament d’Amelia
El noi de la mare

OLGA AMELKINA-VERA née en 1976
The Heaven’s hundred (2013-14)

ASTOR PIAZZOLLA 1921-1992
Las cuatro estiaciones porteñas (Les Quatre Saisons)
Arrangement Sergio Assap
 

Thibaut Garcia guitare
1er Prix du Concours International de la GFA, Oklahoma City (États-Unis) 2015
1er Prix du Concours International « Jose Tomas » Peter (Espagne) 2014
1er Prix du Concours International de Séville (Espagne) 2013

Télécharger le programme

La guitare
fait pleurer les songes.
Le sanglot des âmes
perdues
s'échappe par sa bouche
ronde.

Et comme la tarentule,
elle tisse une grande étoile
pour chasser les soupirs
qui flottent dans sa noire
citerne en bois.

Les six cordes - Federico Garcia Lorca, Poème du Cante jondo.
Poésies (1921-1927) traduction de Colette.

 
La Joueuse de guitare de Jan Vermeer van Delft (avant 1670).

« While my guitar gently weeps » chantaient les Beatles en 1968.
La guitare est la sœur du chant qu’elle accompagne comme le luth en son temps. Que celui-ci soit lyrique avec la suite de thèmes opératiques de Gioachino Rossini compilés par Mauro Giuliani (1781-1829) dans la Rossiniane n°1 op. 119 ou populaire avec l’arrangement de mélodies catalanes par  le guitariste légendaire Miguel Llobet  (1878-1938) la guitare se fait ici chorale.
Son histoire singulière en fait à la fois un instrument royal et populaire (on s’amuse à imaginer Louis XIV, qui était un fin guitariste, interpréter le plus fidèlement possible la Suite n°1 en la mineur « L’Infidèle »  de Silvius Leopold Weiss). De la Cour royale où la guiterne médiévale avait ses entrées aux maisons portenas du XXe siècle à Buenos Aires avec Las cuatro estiaciones porteñas (Les Quatre Saisons à Buenos Aires) d'Astor Piazzola (1921-1992), les six cordes fantasmées par Garcia Lorca s’invitent partout et chantent la pluralité du monde  et son temps. Le monde et même le ciel avec The Heaven’s hundred (2014) de la compositrice bulgare Olga Amelkina-Vera, une pièce composée en hommage aux cent manifestants tombés à Kiev sous les balles des forces de l’ordre ukrainienne le 20 février 2014.

Max Dozolme

---

Artistes présents

Nom Mise à jour