E. Pahud, flûte - C. Rivet, guitare

Vendredi 28 juillet 2017

Logo partenaires
Date
Vendredi 28 juillet 2017 *
Horaire
18:00 à 19:00*
Durée
01:00
Lieu
Montpellier [34] - Le Corum / Salle Pasteur
*Attention nous vous informons que les durée sont à titre indicatifs et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Gratuit

Réserver


80 places par concert sont proposées au public au prix de 10€.
Ces billets solidarité permettent l'accès privilégié à la salle avec le choix de sa place 15 minutes avant l'ouverture au public.
Ces billets sont en vente sur le site internet ou à la billetterie du Festival et l'intégralité de la recette est reversée à la Banque Alimentaire de l'Hérault.

 

Découvrez le programme

ASTOR PIAZZOLLA 1921-1992
Histoire du tango pour flute et guitare, extrait
Bordel

JOHANN SEBASTIAN BACH 1685-1750
Sonate pour flute et guitare en ut Majeur BWV 1033

ASTOR PIAZZOLLA 1921-1992
Histoire du tango pour flûte et guitare, extrait
Nightclub 1960

JACQUES IBERT 1890-1962
Entracte pour flûte et guitare

RAVI SHANKAR 1920-2012
L’Aube enchantée sur le rage Todi pour flûte et guitare

ASTOR PIAZZOLLA 1921-1992
Histoire du Tango, pour flûte et guitare, extrait
Café 1930

ANTON DIABELLI 1781-1858
Grande sérénade pour flûte et guitare en sol Majeur op. 99

ASTOR PIAZZOLLA 1921-1992
Histoire du Tango pour flûte et guitare, extrait
Concert d’aujourd’hui

 

Emmanuel Pahud flûte
Christian Rivet guitare

Télécharger le programme

Né dans les bas-fonds de Buenos Aires, pétri d'influences cosmopolites tout au long du XXe siècle mais toujours profondément argentin, ce tango dont Astor Piazzolla retrace l'histoire en musique apparaît comme un perpétuel métissage. La sensualité de la flûte et la douce sécheresse de la guitare étaient ses couleurs premières, bien avant le règne du bandonéon – dont Piazzolla, lui-même soliste émérite, répandra les sonorités en Occident.

Piazzolla n'en est pas moins sensible à la musique classique et contemporaine de l'Europe, ainsi qu'au jazz. Bach représente l'une des plus puissantes émotions musicales de son enfance ; et c'est bien pour parfaire son métier de compositeur «savant» qu'il part à la rencontre de la célèbre pédagogue parisienne Nadia Boulanger. Celle-ci l'encourage à prêter l'oreille à cet art du tango qu'il porte dans sa chair tout en l'enrichissant d'un langage contemporain. C'est à cette dernière évolution, la plus représentative de la maturité de Piazzolla, qu'aboutit son Histoire du Tango.

En marge de ce « fil rouge » argentin se glissent, outre Bach, le Viennois Anton Diabelli, inspirateur des célèbres Variations de Beethoven, et Jacques Ibert, figure du néo-classicisme de l'entre-deux-guerres. Mais c'est peut-être de Ravi Shankar que vient le plus grand dépaysement : si Piazzolla est le visage du tango en Occident, alors Shankar est sans conteste celui de la musique indienne et des sonorités mystiques du raga, qu'il diffuse à travers le monde tout en multipliant, lui aussi, les rencontres et les métissages avec différentes esthétiques.

François Micol


 Diffusé sur France Musique

 Diffusé sur France Musique
Nom Mise à jour