Quatuor Mettis

Lundi 17 juillet 2017

Logo partenaires
Date
Lundi 17 juillet 2017 *
Horaire
12:30 à 13:30*
Durée
01:00
Lieu
Montpellier [34] - Le Corum / Salle Pasteur
*Attention nous vous informons que les durée sont à titre indicatifs et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Gratuit

Réserver


80 places par concert sont proposées au public au prix de 5€.
Ces billets solidarité permettent l'accès privilégié à la salle avec le choix de sa place 15 minutes avant l'ouverture au public.
Ces billets sont en vente sur le site internet ou à la billetterie du Festival et l'intégralité de la recette est reversée à la Banque Alimentaire de l'Hérault.

 

Découvrez le programme

 

PHILIP GLASS né en 1937
Quatuor à cordes n°2 « Company »

FRANZ SCHUBERT 1797-1828
Quatuor à cordes n°12 en en ut mineur D 706 « Quartettsatz »

IGOR STRAVINSKY 1882-1971
Trois pièces pour quatuor à cordes

DIMITRI CHOSTAKOVITCH 1906-1975
Quatuor à cordes n°3 en fa Majeur op. 73

 

Quatuor Mettis
2ème Prix du Concours International de Quatuor à cordes de Bordeaux 2016
Lauréats du Concours V.E. Rimbotti, Italie 2016

Kostas Tumosa  violon
Bernardas Petrauskas  violon
Karolis Rudokas  alto
Rokas Vaitkevicius  violoncelle


 

 

Télécharger le programme


Le Quatuor : un équilibriste sur la corde raide de la tradition…

« Ce qui m’ôte une gêne, m’ôte une force » : ces mots d’Igor Stravinsky pourraient être la clef du quatuor à cordes. Né dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, ce genre emblématique de la musique savante occidentale se stabilise sous l’impulsion de Haydn autour d’une forme en quatre parties. En dépit d’une tradition incontournable et contraignante, son homogénéité de timbres et son inspiration purement musicale le rendent propice à l’expérimentation (comme en témoignent les quatuors de Beethoven), dont le premier moyen est l’altération de la forme.

En 1820, Franz Schubert fragmente la structure sonate de son Quartettsatz, turbulent et dramatique, en soumettant le matériau introductif à de multiples retours et transformations, et laisse même quarante mesures d’un second mouvement inachevé ! Stravinsky refuse l’appellation quatuor à cordes à ses Trois pièces de 1914 et revisite la tradition de la fin du xixe siècle grâce à des éléments folkloriques, malgré un deuxième mouvement aux accents atonaux plus modernes. Dmitri Chostakovitch adopte une forme classique pour son opus 73 de 1946, qui oscille entre évocation et déformation des canons du genre dans un élan de contestation de la doctrine de Jdanov (prônant simplicité et retour à la tonalité) dans un contexte artistique de Guerre Froide. Enfin, l’américain Philip Glass fige son Quatuor n°2 en une illustration monochrome et réitérative de la nouvelle de l’écrivain Samuel Beckett Company (1979).

Maxime Marchand

 

Artistes présents

Avec l'aide de

 Sacem

En direct sur France Musique

En direct sur France Musique

Podcasts

Quatuor Mettis - Nouveaux Talents Lundi 17/07
Nom Mise à jour