Balade en musique autour du Château d’O

2018-07-27 00:00:00

Logo partenaires
Date
Vendredi 27 juillet 2018
Horaire
15:00 à 19:30*
Durée
4:30
Lieu
Montpellier [34] - Château d'Ô
*Attention nous vous informons que les durées sont à titre indicatif et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Gratuit

Programme

Balade en musique autour du Château d’O
 

15h - 16h45 et 18h30
Octotrip, octuor de cuivres

Œuvres de 
KENNY  WHEELER, ROBINSON  KHOURY,  JAMES  HORNER, PATRICE CARATINI.....


Jules Boittin, François Chapuis, Robinson Khoury, Alexis Lahens, Charlie Maussion, Nicolas Vazquez  trombones

Victor Auffray, Lucas Dessaint  tubas.


---

Ensemble Comet Musicke 
15h45 et 17h30

Anonyme

Cancionero de Palacio : La tricotea 

DIEGO ORTIZ 1510-1570
Recercada seconda & quarta sobre la Spagna 

JUAN DELL ENZINA  1468-1529 
Cancionero Musical de Palacio : Quien te traxo cavallero  

DIEGO ORTIZ 1510-1570
Recercada primera sobre tenor 

JACOB BUUS 1500-1565
Douce mémoire 

DIEGO ORTIZ 1510-1570
Recercada seconda & quarta sobre la misma canción

MATEO FLECHA EL VIEJO 1481-1553
Cancionero de Upsala (XVe et XVIe siècles) : Teresica hermana 

DIEGO ORTIZ 1510-1570
Salve Regina 

JOHANNES OCKEGHEM 1410-1497
J’en ay dueil 

JOSQUIN DES PRES 1450/55-1521
Baisez-moy

JEAN MOUTON  1459-1522
Adieu mes amours

JUAN DELL ENZINA  1468-1529
Ay triste que vengo

DIEGO ORTIZ 1510-1570
Recercada ottava  sobre  tenor 

FRANCESCO PATAVINO  1478-1556
Un cavalier di Spagna


Marie Favier  mezzo-soprano
Francisco Mañalich  ténor et viole de gambe
Aude-Marie Piloz  viole de gambe
Cyrille Métivier  cornets, alto et chant
Camille Rancière  alto, vièle et chant

Télécharger le programme

Octotrip, octuor de cuivres

Ensemble Comet Musicke 

Diego Ortiz toledano (1510-1570) Un cavalier di Spagna

Voyage dans l’Espagne rayonnante et florissante du Siècle d’or.  

Dialogue entre la musique instrumentale virtuose du plus grand violiste hispanique et les polyphonies des chansonniers d’Upsala et Palacios.

Diego Ortiz est sans doute le premier grand virtuose de la viole de gambe de l’histoire de la musique. On sait très peu de choses sur sa vie, notamment sa jeunesse en Espagne avant son départ à Naples, alors sous domination espagnole. Il a probablement rejoint cette cité comme homme d’armes, au service du vice-roi mais il se révèlera bien plus qu’un simple soudart : en 1553, il publie son Trattado de las glosas, une œuvre qui traite de l’art des diminutions appelées encore glosas, passsaggi, divisions… Par ces noms, on désigne une méthode d’ornementation instrumentale très codifiée permettant de passer d’une note à l’autre d’une ligne mélodique donnée.

L’ouvrage d’Ortiz – traduit en italien par l’auteur - s’adresse à tout instrumentiste capable d’exécuter ces glosas (cornet, violon, flûte, violone…), mais la viole, sans cesse évoquée, y apparait comme l’instrument privilégié de cette métamorphose stylistique : elle est utilisée à la fois pour accompagner les voix, jouer avec les claviers, interpréter les mélodies ornées ou les passages harmoniques et même en solo pour des recercadas à viole seule.

Ce programme de concert est donc une forme d’autobiographie musicale. Mis en regard des chansons polyphoniques contemporaines, il nous raconte l’histoire de ce Cavalier di Spagna au parcours singulier, violiste et compositeur, espagnol et italien, acteur privilégié d’un siècle d’or.
 

Nom Mise à jour