Ensemble Amarillis - Guerres et Paix au temps des Mousquetaires

2018-07-25 00:00:00

Logo partenaires
Date
Mercredi 25 juillet 2018
Horaire
18:00 à 19:00*
Durée
1h00
Lieu
Montpellier [34] - Le Corum / Salle Pasteur
*Attention nous vous informons que les durées sont à titre indicatif et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Tarif Unique 10€

Réserver

Programme

Guerres et Paix au temps des Mousquetaires 

 

Manuscrit de PHILIDOR L’AINE  1652-1730
La Marche françoise 
(Tambour)

JEAN-BAPTISTE LULLY  1632-1687
Le Ballet royal de Flore, extraits 
L’entrée du Roi représentant les 4 nations
Marche des 4 nations 

(Deux dessus et basse continue)

Manuscrit de PHILIDOR L’AINE  1652-1730
Marche des mousquetaires 
(Tambour)

Manuscrit de Melle LAPIERRE
Marche des mousquetaires
(Clavecin)

JEAN-BAPTISTE LULLY  1632-1687
Air des hautbois

Manuscrit de PHILIDOR L’AINE  1652-1730
Batterie de tambours - L'assemblée

L'air des hautbois par des Roziers, le fifre de la campagne des mousquetaires
Batterie de tambour - La retraite - Air des hautbois par Philidor
Batteries de tambours - La descente des armes faite par Philidor par ordre du Roy (1671)

FRANÇOIS COUPERIN 1668-1733
La Triomphante, extrait du 10ème Ordre 
Bruit de guerre – Combat - Allégresse des vainqueurs – Fanfare - (Clavecin)
Les Baricades Mistérieuses  -  Rondeau, 6ème Ordre - (Clavecin)
Sonate en trio « la Steinquerque » — célébration des actions du Maréchal de Luxembourg, 1692
(Deux hautbois et basse continue)

MR DESJARDIN (hautbois des mousquetaires)
Marche des mousquetaires du Roi d'Espagne 
(Tambour)

ANDRE CAMPRA  1660-1744
Loure et air gay extraits de la 3ème e entrée Les Espagnols  (L'Europe galante, 1697)
(Hautbois, taille, basson et basse continue)

JACQUES CHAMPION DE CHAMBONNIERE 1602-1672
Les Barricades 
(Clavecin)

JEAN-BAPTISTE LULLY  1632-1687
Les Espagnols et 2ème Air du Bourgeois Gentilhomme
(Hautbois, taille, basson et basse continue)
Marche de la cérémonie des Turcs (Bourgeois Gentilhomme)
Air en trio sur les Folies d'Espagne
(Deux dessus, basse continue et percussion)

MICHEL PIGNOLET DE MONTECLAIR 1667-1737
Cinquième concert
Marche- arrivée au camp- concert sous la tente du général pendant la tranquillité de l'armée - boute-selle-la charge-la canon et la mousqueterie-
Combat des armes blanches-la mêlée générale- la victoire fanfare sur le champ de bataille
(Deux dessus, basson, timbale et basse continue)

JEAN-BAPTISTE LULLY  1632-1687
Chaconne des Scaramouches, trivelins et Arlequin (Bourgeois Gentilhomme)
(Deux dessus, basson, basse continue et percussion)

 

Amarillis
Héloïse Gaillard et Xavier
Miquel flûtes et hautbois baroque
Laurent Le Chenadec  basson
Annabelle Luis  violoncelle
Marie Van Rhijn  clavecin
Joël Grare  percussions

Héloïse Gaillard direction artistique  

 

 

Télécharger le programme

L’existence des célèbres mousquetaires immortalisés par Alexandre Dumas remonte au xviie siècle. Ils comprennent dans leurs rangs des musiciens dont les batteries et airs ont inspiré les plus célèbres compositeurs et participent du faste guerrier de Louis XIV, dans un siècle où les conflits se succèdent.

Pendant son règne, Louis XIV engage son royaume dans cinq guerres, cumulant trente-trois ans de conflits. Aussi le monarque s’impose en roi belliqueux sur le théâtre européen. Jusque dans les conflits, le Roi-Soleil demeure un roi musicien, donnant naissance à une véritable musique militaire qui perdure encore de nos jours dans de nombreux corps d’armée (Musique principale de l’Armée de Terre, orchestre de la Garde républicaine, Musique de l’Air, Musique de la Légion Étrangère, Musique des Équipages de la Flotte…). Si l’emploi d’instruments d’ordonnance (fifre associé au tambour pour l’infanterie, trompettes et timbales pour la cavalerie) remonte aux guerres d’Italie à la fin du xve siècle, le xviie siècle a quant à lui vu la création d’un répertoire purement musical constitué d’œuvres de circonstance, à destination notamment des mousquetaires. Baptisés ainsi du nom de leur arme à feu, le mousquet (ancêtre du fusil actuel), ils sont constitués de deux compagnies comprenant chacune six tambours et quatre hautbois. Leur corps assure l’exécution des pièces de parade (marches et fanfares) mais également de pièces de divertissement : à l’arrière, les mousquetaires jouent les airs de danse des opéras à la mode et participent même aux fastes de la Cour lors des fêtes, comédies et bals, remplaçant parfois les violons.

Un bon nombre de ces pièces nous est parvenu grâce à un manuscrit de la collection dite « Philidor », du nom d’André Danican Philidor l’aîné (c. 1652-1730), garde de la Bibliothèque de Musique du roi, lui-même hautbois des mousquetaires de 1667 à 1677, et qui en assurait la copie. Cet ensemble constitué à la demande de Louis XIV ambitionnait de conserver la mémoire de la musique jouée à la Cour depuis Henri IV. Plusieurs membres de l’illustre dynastie des Philidor ont exercé une charge de timbalier, en première ligne des combats : Jacques Danican, neveu d’André Danican et timbalier des gardes du duc d’Orléans, perdra la vie au siège de Pampelune lors de la guerre de Succession d’Espagne en 1709.

La Partition de plusieurs marches et batteries de tambour tant françoises qu’étrangères avec les airs de fifre et de hautbois à 3 et 4 parties et plusieurs marches de timballes et de trompettes à cheval…, conservée à la Bibliothèque de Versailles, collecte des musiques s’étalant de 1658 à 1705. On connait l’importance de Lully dans ce type de répertoire : il saura en conserver l’esprit pour peindre les scènes martiales de ses grandes tragédies lyriques, à l’instar des pièces instrumentales descriptives de ses contemporains glorifiant l’image d’un souverain guerrier.

Clément Stagnol

Artistes présents

Nom Mise à jour