Chants de la Baltique

Lundi 23 juillet 2018

Logo partenaires
Date
Lundi 23 juillet 2018
Horaire
20:00 à 21:30*
Durée
1h30
Lieu
Montpellier [34] - Cathédrale Saint-Pierre
*Attention nous vous informons que les durées sont à titre indicatif et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Billets de 15 à 20€

Réserver

Programme

100ème anniversaire de l’Indépendance de la Lettonie 

 

JOHANN SEBASTIAN BACH  1685-1750 / KNUT NYSTEDT  1915-2014
Immortal Bach 

PETERIS VASKS  né en 1946
Mother Sun 

HENRY PURCELL  1659-1695 / SVEN-DAVID SANDSTRÖM  né en 1942
Hear my Prayer, o Lord 

ĒRIK ESENVALDS  né en 1977
A Drop in the Ocean 

JOHANNES BRAHMS  1833-1897
Fest- und Gedenksprüche 

ARVO PÄRT  né en 1935
Nunc Dimittis 

VYTAUTAS BARKAUSKAS  né en 1931
Stabat mater

ĒRIK ESENVALDS  né en 1977
O Salutaris Hostia 

ARVO PÄRT  né en 1935
Virgencita 

PĒTERIS VASKS  né en 1946
The Tomtit’s Message 

 

Chœur de la Radio Lettone
Sigvards Klava 
direction

 

Télécharger le programme

Lumières baltiques


Le Chœur de la Radio lettone est fidèle au festival après plus de 25 ans. La célébration de l’Indépendance de sa patrie (1918) est l’occasion d’un voyage vers la Baltique, à la découverte de musiciens trop souvent éclipsés par l’ombre tutélaire du voisin Arvo Pärt…

Estonie d’Arvo Pärt, Norvège de Knut Nystedt, Lettonie de Pēteris Vasks et d’Ēriks Esenvalds, Lituanie de Vytautas Barkauskas : autant de nations malmenées par les conflits du siècle passé, dont l’indépendance est régulièrement contestée par la toute-puissance soviétique et qui, sur un plan musical, restent à découvrir. Depuis les années 1980, l’émergence d’une identité commune puise un nouveau souffle dans une spiritualité panthéiste, étrangère aux avant-gardes occidentales.

Quoi de commun entre le Letton Pēteris Vasks, fils d’un pasteur baptiste marqué par Penderecki, l’organiste norvégien Knut Nystedt, l’Estonien Arvo Pärt, voix à l’étranger de la culture baltique, si ce n’est un sens de la spiritualité immédiatement perceptible : Immortal Bach reprend le choral Komm süsser Tod (Viens, douce mort) du Cantor de Leipzig, d’abord énoncé sans modification puis progressivement transformé, transfiguré par le croisement polyphonique des voix. Arvo Pärt, lui, invoque l’influence du style grégorien dans son esthétique : « Je découvris tout un monde qui m’était inconnu : sans harmonie, sans mètre, sans couleur sonore, sans orchestration, sans rien. (…) Avec le chant grégorien, les lignes avaient une âme. » Au chant médiéval, il emprunte la diversité de ses inspirations religieuses, à l’instar de Nunc Dimittis (2001), qui relate la présentation de Jésus au Temple, ainsi que la réduction du matériau à l’essentiel : « La profusion et la variété ne font que me troubler et je dois rechercher l’unité Qu’est-ce que ce un, et comment puis-je y accéder ? » Virgencita, composé pour le Mexique en 2001, privilégie la compréhension du texte et l’économie des lignes mélodiques jusqu’au silence. En 1990, Vytautas Barkauskas associe expression religieuse et engagement politique, en faisant de son Stabat Mater un plaidoyer pour l’indépendance de la Lituanie, alors que son pays demeure encore sous le contrôle soviétique. Sous la plume d’Esenvalds, cette spiritualité se fait mystique, lorsqu’il évoque le devenir de Mère Teresa dans A Drop in the Ocean (2006), le sacrifice de la religieuse prenant corps via des jeux de timbres (souffles, murmures sifflements) : « Mon œuvre n’est rien d’autre qu’un saut dans l’Océan ».

Le sentiment de la nature est le deuxième fil qui unit les sons de la Baltique. L’œuvre de Pēteris Vasks lui donne une présence irradiante dans Mother Sun (1975), les voix éparses perçant la polyphonie tels les rayons de l’astre. L’éphémère humain opposé à l’intemporalité de la nature constitue le sujet de The Tomtits Message (Le Message de la mésange) (2004), où le texte du poète letton Uldis Berzins est exalté par un chant folklorique traditionnel, que Vasks entrecroise avec un choral, souvenir de son identité familiale autant que nationale.

Charlotte Ginot-Slacik


Artistes présents

Nom Mise à jour