La Périchole - Minkowski

2018-07-11 00:00:00

Logo partenaires
Date
Mercredi 11 juillet 2018
Horaire
20:00 à 22:20*
Durée
2h20
Lieu
Montpellier [34] - Le Corum / Opéra Berlioz
*Attention nous vous informons que les durées sont à titre indicatif et sont susceptibles de varier en fonction du ou des artistes, ainsi que du nombre de rappels.

Billets de 12 à 49€

Réserver

Programme

JACQUES OFFENBACH  1819-1880
La Périchole (1874)

Opéra-bouffe en 3 actes
Livret de Ludovic Halévy et Henri Meilhac
 

Aude Extrémo, mezzo-soprano La Périchole
Philippe Talbot, ténor  Piquillo
Alexandre Duhamel, baryton  Don Andrès, vice-roi
Éric Huchet, ténor  Don Miguel de Panatellas
Romain Dayez, baryton-basse  Don Pedros de Hinoyosa
Enguerrand de Hys, ténor  Notaire 1, Le Marquis
François Pardailhé, ténor  Notaire 2
Olivia Doray, soprano  Cousine Guadalena, Dame d’honneur Manuelita
Julie Pasturaud, mezzo-soprano  Cousine Berginella, Dame d’honneur Frasquinella
Mélodie Ruvio, contralto  Cousine Mastrilla, Dame d’honneur Ninetta
Adriana Bignagni Lesca, alto  Dame d’honneur Brambilla

Mise en espace Romain Gilbert
Chef assistant et Chef de chant Alphonse Cemin
Chef de chœur Salvatore Caputo 

Chœur de l’Opéra National de Bordeaux  
Les Musiciens du Louvre


Marc Minkowski, direction 


Coproduction Opéra National de Bordeaux - Bru Zane France

Télécharger le programme

 

« J’ai dirigé beaucoup d’opéras d’Offenbach tout au long de ma carrière et je suis ravi de me plonger dans ce chef-d’œuvre qu’est La Périchole. Je suis bien entendu honoré que cela se passe au Festival Radio France Occitanie Montpellier.

La Périchole est un des quatre chefs-d’œuvre de la musique légère de la France du 19ème siècle. Rappelons que Jacques Offenbach était appelé le “Mozart des Champs Elysées” ! Cette œuvre est un titre majeur du répertoire d’Offenbach aussi important que La Grande Duchesse de Gerolstein, Orphée aux enfers, ou encore La belle Hélène. D’autres sont aussi importants comme Le Roi carotte par exemple.

Nous considérons volontiers Jacques Offenbach comme le Johann Strauss français ; rappelons que c’est le Français qui suggéra à Strauss de composer La Chauve-souris !

Après avoir donné la version originale de 1868 en deux actes à Salzbourg, nous proposons à Montpellier - et pour le Festival -  une autre version (celle de 1874) plus aboutie avec un acte ajouté où l'on retrouve le pauvre Piquillo jeté en prison et délivré par sa chère Périchole. Notre distribution réunit les grands espoirs du chant français d’aujourd’hui, avec un trio de premier plan : Aude Extrémo, Philippe Talbot et Alexandre Duhamel. »

Marc Minkowski

 

Avec le soutien de

Avec le soutien de
Nom Mise à jour